Accueil>...>La MDPH 33 me propose>Communiquer>Communiquer avec une personne ayant un handicap visuel

Communiquer avec une personne ayant un handicap visuel

Les personnes malvoyantes et non-voyantes n’ont pas de difficulté particulière en termes de communication verbale. La communication non verbale (mimiques) peut aussi être associée à un vocabulaire précis.

Quelques conseils pour une bonne communication :

  • Manifester une  présence : présentation nom, fonction, prévenir oralement qu’on va serrer la main...
  • Laisser toucher les objets utiles pour qu’elle se repère, décrire les lieux, objets, personnes, l’accompagner en lui proposant le bras,
  • Lui dire quand on la quitte, utiliser un vocabulaire très précis (notions spatiales précises telles que droite, gauche...),
  • Eviter de parler devant des sources sonores, regarder son interlocuteur quand on parle, ne pas mettre ses mains devant sa bouche.

Quelques notions à connaître

 

Exemple de situation et de comportement naturel à adopter

Lors d’une discussion avec une personne malvoyante, lui dire :

« Vous voyez ce que je veux dire ! » n’est pas choquant, l’expression est intégrée naturellement dans la discussion.

  • S’adresser directement à la personne déficiente visuelle et non à son entourage (exemple : au restaurant).
  • Eviter les informations trop vagues du type « là bas, par ici...»
  • Ne pas toucher la personne déficiente visuelle sans la prévenir.
  • La nommer quand on veut  s’adresser à elle dans un groupe.
  • Pour se déplacer, le guide (bien voyant) doit toujours être devant. C’est le déficient visuel qui tient le guide et non l’inverse. Il existe  une technique « la technique de guide » dont l’apprentissage peut se faire avec des personnes qualifiées.